Horaires – Mairie

Horaires Mairie et agence postale
Lundi : 9h à 12h
Mardi : 9h à 12h
Mercredi : 9h à 11h30
Jeudi : 9h à 12h
+ 16h30 à 18h30 permanence mairie uniquement
Vendredi : 9h à 12h
Téléphone : 02 31 92 41 16
Télécopie : 02 31 92 73 38

Inscrivez vous !

Inscrivez-vous et soyez averti des dernières nouvelles publiées par la Mairie.



Historique du dossier internet

En attendant la fibre ou toute autre moyen d’accès , la solution de l’internet par Radio est la seule alternative qui nous ait été proposée par le Conseil Départemental permettant d’obtenir des débits satisfaisants et conformes à ceux de l’ADSL. Nous confirmons sa mise en place à Crouay et dans les villages voisins depuis février 2014, et de ce point de vue, nous considérons que nos engagements ont été tenus.
Hélas , le  WIFIMAX, s’est avéré être en échec sur la plupart des secteurs signalés comme “accessibles” par le  service de cartographie  “théorique” utilisée par les responsables du RIP 14.  Lors d’un rendez vous obtenu avec le responsable de l’aménagement numérique du territoire,   nous avions  exprimés  des doutes et pensions que le WIFIMAX risquait de ne pas fonctionner à cause du relief prononcé sur notre Village. Nos craintes se sont avérées exactes : trop peu d’habitants peuvent s’y raccorder.  Il est évident sans être technicien que le relief et les obstacles limitent la diffusion des ondes et que cette solution est un leurre. 
Pour aggraver cette situation,  les  particuliers ayant tenté l’expérience du WIFIMAX ont été confrontés à de nombreux problèmes avec l’unique fournisseur  d’accès à Internet utilisant le  R.I.P du Conseil départemental  : la société OZONE. La gestion de la relation client est très médiocre. Les habitants en échec sur leur installation et qui ont payé le matériel ont eu du mal à être remboursés. Les délais pour l’installation sont  démesurés. Les “hot lines” sont difficilement accessibles et les clients ne parviennent pas à trouver de solutions avec leurs  interlocuteurs pour résoudre les problèmes. Les personnes dédiées aux collectivités ne répondent pas ou peu, ne permettant aucun suivi efficace des élus tant pour le déploiement du service que pour des relances.
Le retour d’expérience après 15 mois est donc particulièrement décevant : en dehors du WIFIMAX,  aucune solution fiable ne nous est proposée par le Conseil Départemental du Calvados, malgré les actions entreprises par la Mairie,  entre autres et par exemple  une lettre ouverte à Jean Léonce Dupont et dont la réponse ne fut qu’une  “fin de non recevoir” subtilement tournée et fidèle au savoir faire du CD 14 en matière de communication.
Il n’y a donc aucune écoute des responsables et élus du Conseil Départemental qui se contentent de nous répéter inlassablement les mêmes réponses : le RIP14 poursuit  un calendrier  et quelques soient les échecs rencontrés n’en tire aucunes conséquences  : Il n’y aura pas d’aménagements spécifiques pour les communes en zones grises et blanches , celles-ci n’ayant pas d’attractivité économique. Pourtant tout le monde sait que ce sont ces communes qui ont le plus besoin d’internet ,  l’ADSL y étant distribué étant à la limite du “Bas débit”.  
Pourquoi, dans le cadre d’un R.I.P et d’argent public alimenter en premier des zones pourvues de débits suffisants – parfois proche de ceux de la fibre ? (VDSL). Est-ce là une nouvelle définition de l’intérêt général que de priver d’emblée certains villages d’un moyen essentiel de développement économique alors que les habitants payent comme tout le monde  des impôts ?
Le commune de Crouay a donc décidé de rejoindre et subventionner le Collectif Coeur de Fibre, une association dont le but est d’obtenir l’accès à l’internet très haut débit par la fibre sur l’ensemble des territoires du Calvados  en particulier en faveur des espaces qualifiés de zones blanches ou partiellement couverts dans un délai identique pour tous.
Nos inviterons les Maires des zones blanches et grises à rejoindre ce collectif .
De nouvelles actions seront programmées et à suivre dans cette section et sur le site de l’association (en cours d’élaboration).
 

 
Emmanuel Trolong, 2ème adjoint le 02 Mars 16